Pour les Ruffies par les Ruffies

Forum de la guilde des Ruff sur Jiva.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme sans passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 0:05

Bon voila, il est deux heures du mat', et j'était motiver pour écrire l'histoire de mon p'tit élio !!!!

Je compte la faire en plusieurs parties, car la j'ai pas la motiv' de continuer et puis je sens que ca va etre long car j'fais en même temps l'histoire de mes autres persos (et oui, tout est lié !).

Enfin, je verrai si j'ai la motiv' de continuer, mais la j'ai la première partie, juste à la mettre au propre et j'vous poste ça plus tard.

P.S : Pour la création des éliotropes j'invente ma propre version de l'histoire, en utilisant bien sûr ce qu'on sait un peu avec l'animé Wakfu mais j'en fait ma propre interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 10:34

Une ombre dans les plaines

Il était là.

Seul, dans la fraîcheur du soir, sans vêtements et sans souvenirs. Seul une coiffe ridiculement trop grande pour lui protégeait son corps frêle.
Mais il n'avait pas froid. Il  s’accroupit et regarda le ciel. Un ciel qu'il n'avait jamais vu auparavant, mais sa profondeur bleutée et les millions d'étoiles qu'il abritait lui donnait un air mystérieux et magique.

Il se releva enfin, et sentit pour la première fois le poids de son corps sur ses jambes, ce qui lui fit perdre l'équilibre et tomber mollement sur le sol.
La douleur. Voila la première chose qu'il éprouva . Une douleur lancinante qui lui tira une grimace.

Puis, peu a peu, il commença a ressentir son environnement. Tout d'abord il sentit le vent frais caresser sa joue, puis il sentit l'herbe humide sous ses pieds nus. Puis enfin le froid sur sa peau blême.

Il oublia vite ces  sensations, car le ciel commença à s'embraser. Des lumières d'un bleu hypnotique fusèrent dans le ciels, dans toutes les directions, et a chaque apparition de ces astres lumineux son corps devenait de plus en plus vigoureux.
Après quelques minutes à observer le ciel, il se senti assez fort pour se relever, et commença à marcher à travers la plaine, sans but et livré à lui-même.

Il continua ainsi a airer à travers les plaines rocheuses, sans trouver âme qui vive. Ses pas le dirigèrent vers l'est, et les plaines si vastes et vide commencèrent à se remplirent de pierres, puis de rochers. Le sol devint plus dur  et coupant pour les pieds nus de cet homme à l'air hagard.

Éreinté par sa longue nuit de marche, il s’arrêta au coin d'un pic rocheux et s’endormit d'une traite, en faisant abstraction de la fraîcheur du début de mâtiné.
Cependant son sommeil fut de courte durée. Il sentit une pointe glacée lui rentrer dans les cotes à plusieurs reprises, et lorsqu'il se réveilla en sursaut, il tomba nez à nez avec une bête hideuse pleine de poils et trois fois plus grosse que lui. Ne sachant pas à qui ou à quoi il avait à faire, le pauvre homme se recroquevilla le plus possible contre la paroi en espérant devenir assez petit pour passer inaperçue. Mais bien sur, il ne fallait pas trop compter la-dessus, et ni une, ni deux, la bête poilu l'attrapa par les pieds et l’assomma d'un coup expert.

Il se réveilla en sursaut avec un horrible mal de crane, et lorsqu'il ouvrit les yeux il découvrit un environnement nouveau pour lui. Il n'était plus dans les plaines vides et dangereuses, mais sur un lit dans une petite pièce éclairée par la lumière du soleil qui filtrait par la fenêtre. La pièce était peu meublée mais pourtant chaleureuse. Mais avant de se poser plus de questions, il senti une odeur alléchante à laquelle son ventre répondit d'une voix rauque. Tant bien que mal, il se releva en se tenant au mur à coté de lui et suivit aveuglément l'odeur parfumée qui se diffusait dans l'air. La faim : encore une chose qu'il n'avait encore jamais éprouvé ni entendu parlé. Lorsque enfin il se rapprocha de l'odeur, il se frotta la tête et ouvrit de grands yeux : devant lui se trouvais une grande table pleine de mets plus délicieux les uns que les autres.

Ne sachant par quoi commencer, il regarda perplexe les plats sans trop savoir où donner de la tête.  Et c'est là qu'il sentit une présence. Se souvenant de sa mauvaise rencontre avec le monstre, il se retourna vivement avec l'intention, cette fois, de ne pas se laisser faire. Mais à la place d'un monstre de deux mètres il trouva une joli jeune femme plus petite que lui, avec de grands yeux vert et la peau tannée par le soleil, possédant une coiffe ressemblant étrangement à la tête du monstre.

- « Qui est-tu, et que viens-tu faire sur notre territoire ? Ne sait-tu pas que c'est la mort ou pire encore que tu trouvera sur nos terres ? Tu as bien de la chance d'être tombé sur mon lieutenant. Un autre t'aurai coupé la gorge et aurait vendu tes entrailles aux enchères », lui dit-elle sur un ton glaciale.

Mais le pauvre garçon ne savait rien de tout cela, et il était terrifié à l'idée que quelqu'un qu'il ne connaissait pas puisse lui faire des choses aussi horrible.

 « je...je ne sais rien de tout ça, mais je ferrai tout ce que vous voulez. Par pitié, ne me coupez pas la gorge ! », lui répondit-il à mi-voix.

 « Comme je te l'ai dis, tu ne craint rien avec moi, j'ai beaucoup trop de pouvoir pour que ces gros lourdaud puissent t'atteindre. En tout cas tu ne ressemble à personne sur le continent, pourtant j'ai beaucoup voyagé... D'où viens-tu ?

-Je vous l'ai dis, je n'en sait rien. Je ne sais même pas qui je suis. Tout ce dont je me souviens c'est de m’être retrouvé dans l'herbe hier soir, pendant que le ciel explosait en milliers de lueurs bleu  turquoise.

-Hum... Intéressant... Il est fort possible que tu ai un rapport avec ce qu'il c'est passé dans la nuit.   Beaucoup d'entre nous pensaient que cela représentait un mauvais présage, mais apparemment c'est bien plus important que ce qu'il n'y paraît..... »

La jeune femme se leva et commença à faire les cent pas tout en marmonnant des propos que personne à part elle-même ne pouvais comprendre. Puis elle s’arrêta  et se tourna vers son prisonnier :

 « Bon, ton histoire d'amnésie m'aurait parut farfelus si tu n'avait pas ces traits que je n'ai jamais vu avant, je te laisse donc le bénéfice du doute. Mais je vais te garder ici en attendant d'en savoir plus sur ce qu'il se passe. Tu trouvera des vêtement là où tu t'es réveillé, et tu peux manger ce qu'il y a ici. Mais je vais demander à deux de mes soldats de te surveiller de prêt, donc ne tente rien qui puisse les contrarier, sachant qu'il ne faut pas grand chose. Je reviendrai te voir, et à ce moment nous reparlerons plus tranquillement. J'ai des affaires importantes à réglé. Comment dois-je t'appeler ? 

 -Je ne sais même pas comment je m'appelle.... » dit-il d'un air penaud.

La jeune femme le regarda perplexe, réfléchie et finalement lança :

« Très bien, alors pour l'instant tu portera le nom de Mal. Je n'ai rien à te proposer de mieux, mais c'est le diminutif de mon propre nom donc ne le salie pas. Nous aviserons plus tard de te trouver un vrai nom, si d'aventure tu ne t'en rappelle toujours pas. »

Puis elle tourna les talons, et s’engouffra dans le couloir opposé, tandis que deux gros monstres entrèrent dans la pièce et encadrèrent la porte . Mais juste avant que les portes ne se referment, Mal aperçu un étrange morceau de bois taillé qui reposait sur les épaules de sa geôlière (ou de sa sauveuse, il n'était pas trop sûr du terme à utiliser).



Chapitre 2 : Médecin en galère





Allongé sur le lit, Mal réfléchissait. Il ne savait toujours pas où il se trouvait ni qui il était, et malgré toute la concentration qu'il mettait pour se souvenir, c'était toujours le trou noir. Maudissant son propre handicap, il regarda les deux gardes postés devant sa porte qui grommelaient des propos in-intelligibles. Il avait essayé d'entamer la conversation avec eux mais ils parlaient un dialecte ponctué de grognements et de sifflements. C'était donc impossible pour lui d'en apprendre d'avantage. La seul information qu'il avait pus comprendre de la part de ses gardes c'est qu'ils étaient des Kanigs, et qu'ils avaient manifestement très peur de La jeune femme car ils ne lâchaient pas Mal d'une semelle, malgré leurs réticence apparente.

« Au moins, je suis plutôt en sécurité si je suis sous la protection de leurs supérieur », s'encouragea-t-il.

C'est alors que des exclamations de voix le sortir de sa torpeur : un petit homme ailé se trouvait devant la porte et haussait le ton avec les deux gardes qui, de toute évidence, ne voulaient pas le laisser passer.

« Vous me soûlez bande de gros débiles, vous êtes juste bon à vous curez le nez !! J'viens sur ordre du général, alors arrêtez de brailler comme des cochons qu'on égorge là !! Oui oui, je sais vous avez des ordres, mais moi j'en ai d'autres donc foutez moi la paix ! J'suis tout de même le médecin personnel de la Matriarche donc si vous ne voulez pas des emmerdes, bougez votre cul de là !! Oué voilà, c'est ça, déguerpissez !! »

Et le jeune Mal se retrouva seul avec cet homme ailé, beaucoup plus intimidant que l'aurait suggéré sa petite taille. Lorsque les Kanigs eurent disparut de son champ de vision, le jeune éniripsa se tourna vers son patient. Celui-ci ne le quittait pas des yeux et n'osait piper mot.

« Quoi, tu m'trouves petit, c'est ça ? Fait pas le mariole, ici c'moi le patron alors tu m'écoute et tu fais ce que je te dis, okay ? », dit-il avec un air de défi.

Mais devant le regard apeuré de son interlocuteur, il se radoucit.

« Je m'appelle Malvyn et c'est moi le médecin ici. Mais pour toi ce sera Docteur Malvyn, compris ? Le général m'a demandé de t'examiner. Il parait que t'as perdu la mémoire. Rien ne t'ai revenu ? T'as subit un choc récemment ? »

Le pauvre Mal n’eut pas le temps de répondre que déjà le Docteur Malvyn passait à l'action et palpait son corps blême .

« Hé bah mon vieux, va falloir faire de la bronzette, t'es plus blanc que le cul du Yech'ti ! Et c'est quoi ce truc sur ta tête là ? C'est accroché où c'est un chapeau ? »
Il commença à tirer sur la grande coiffe de son patient, mais avant qu'il ai pus terminer son geste, Mal s'écria :

« NOOONN ARRETEZ !!!! »

Il s'était levé d'un bond. Un aura turquoise l'entourait et ses yeux étaient illuminer de milles feux. Avant que l'éniripsa ai pus faire quoi que ce soit, Mal l'avait attraper et projeter à l'autre bout de la pièce sans difficulté. Lorsque le médecin, un peu sonné, reprit ses esprits, le jeune amnésique était recroquevillé sur son lit et se balançait d'avant en arrière.

« Je...Je suis désolé, je ne sais pas ce qu'il m'a prit. Je n'ai juste pas envie que l'on me voit sans ma coiffe, je me sens protégé avec....
-Ok ok mon pote, on touche pas la coiffe pour l'instant. ».

Malvyn s'approcha, plus prudemment cette fois et s'assit à coté de lui.

« Bon, reprenons. Quel est ton dernier souvenir, et que ce passait-il à ce moment là  ?

Un peu plus sûr de lui, Mal se détendit et répondit :
-Hé bien.... mon dernier souvenir remonte au moment où je me suis réveillé au milieu de la plaine, pendant la nuit et lorsque le ciel s'illuminait de turquoise...

-Oui, Mal-frah m'a déjà parlé de ça. Mais quoi d'autre ? Quel ville te souviens-tu avoir visiter avant de te retrouver dans les plaines par exemple ?

-Une ville ? Hé bien, ce mot me dis quelque chose...Mais comme la plupart des choses je n'arrive pas à mettre une image dessus avant de l'avoir vu.

-Houla, c'est une sacrée amnésie que t'as là ! On est dans de beaux draps..... Enfin ça me change de soigner ces salles kanigs qui sont plus bête qu'un bouftou... Attend, ne me dis pas que tu ne sais même pas ce qu'est un bouftou ?

Devant le regard perdu du jeune homme, il déclara enfin :

-Bon, il n'y a que deux options. Soit on trouve un élément déclencheur qui pourrait, je dis bien pourrait, te rappeler tout ce dont tu ne te souviens plus où alors, plus compliqué, tout te réapprendre. Enfin de mon coté je ne peux rien faire pour l'instant. Le général est partit chercher des renseignement sur cette fameuse nuit auprès de notre espion à Bonta. Peut être que ce qu'elle trouvera pourra nous éclairer sur ce qu'il t'ai arrivé. Enfin quoi qu'il arrive il faut attendre son retour, elle c'est portée garante de toi. »

Il commença à rattrouper ses affaires et se dirigea vers la porte. Avant d'en passer le seuil, il se retourna et lui dit :

« Tu as de la chance que ce soit Mal-Frah qui t'ai trouvé. Car ça aurait été le commandant je peux te dire que nous ne nous parlerions pas à l'heure qu'il est. C'est pas un rigolo celui-là. Enfin bon, la Matriarche m'attend, je dois y aller.  Peut-être que nos chemins se recroiseront, mais quoi qu'il en soit bonne continuation à toi. Et fait gaffe à ta bouffe, ces foutus kanigs sont de vrais morfales, ils gobent tout ce qui bouge, j'en ai moi-même fait les frais... Donc surveille bien tes arrières gamin. Allez, à plus ! »

Et il s’enfonça d'un pas nonchalant dans le couloir en sifflotant.


Chapitres 3 : Confrontation




Le Soleil était haut dans le ciel lorsque un kanig balafré vint le chercher. Mal s’ennuyait dans sa petite geôle, avec tout un univers à découvrir qui le narguait par sa petite fenêtre. La seule vrai personne qu'il avait aperçu depuis le départ du docteur trois jours plus tôt était l'homme qui s'occupait de lui préparer ses repas si délicieux. Et encore, dès que Mal s'approchait de lui, le jeune homme coiffé de sa toque blanche déguerpissait sans demander son reste.

Heureux de pouvoir enfin faire quelque chose, il suivit le kanig sans broncher. Ils parcoururent plusieurs couloirs avant d'arriver dans une salle ornée de statues d'une femme à l'air sauvage et bestiale. Au centre de la pièce se trouvait une table où était accoudé le fameux général. Mal pris quelques secondes pour observer cette femme qui inspirait tant de respect aux kanigs. En effet, son guide s'était courbé devant elle avant de s'en aller. De petite taille mais tout de même plus grande que le docteur, elle avait des cheveux blancs court cachés sous une grande coiffe jaune et noire, vestige apparent d'une tête de kanig. Une grande cape orangée terminée par deux queues à pointe blanche traînait derrière elle. Elle releva la tête du document qu'elle était en train de lire pour plonger ses grands yeux verts dans le regard de Mal. Une flamme mortel dansait au fond de sa pupille, ce qui fit tressaillir le pauvre homme.

«- Hé bien, il paraît que tu en as fait voir de toutes les couleurs à notre pauvre docteur.

Ce souvenant du malheureux incident, Mal rougit. Enfin rougir est un bien grand mot, disons plutôt qu'il devint moins blanc.

-Je ne sais pas ce qu'il m'as prit. Je ne voulais pas faire ça mais c'est comme si mon corps avait agit sans mon propre consentement...

Mal-frah sourit :

-Ne t'en fais pas, il en à vu d'autre. T'as-t-il raconté la fois où un kanig l'a engloutit tout entier ? C'était un moment vraiment tordant. Je peux te dire que maintenant il a vraiment du mal avec ces pauvres bêtes.

-Oui, j'avais un peu remarqué... Avez vous appris des choses auprès de votre espion ?

-Mon espion...Je vois que Malvyn à utilisé les grands mots ! Disons plutôt que c'est un bon ami à moi et qu'il est au courant de tout ce qu'il se passe dans le royaume, et bien plus encore.... Depuis la nuit où tu as perdu la mémoire ses petits tofus se sont tous affolés. Ils disent tous que partout des gens comme toi sont apparu de nul part : tous à la peau blême et avec un chapeau comme le tien. Beaucoup sont amnésiques, comme toi. Mais cependant certains se rappellent d'où ils viennent. Frah-kas n'en sait pas plus, mais d'après ses petits tofus le secret viendrait de ce qu'il se cache sous ta coiffe. 
Mal ouvrit de grand yeux et bafouillât :

 -Mais...je...Je ne peux pas l'enlever. Sans elle je ne me sens pas moi même, et faible en plus de ça..

-Qu'est-ce que tu raconte, p'tit trou du cul?! Ca changerai quoi que tu ne te sente pas toi moi-même alors que tu ne sais même pas qui t'es ? Pis bon, c'est pas parce que tu as réussi à envoyer valser le nain que tu peux te considérer comme fort. Avec ou sans ta coiffe tu reste une lavette de plus qui mérite juste de se faire piétiner. »

Prit au dépourvue par cette voix sortie de nul part, Mal se figea et essaye d'en déterminer la provenance. C'est alors qu'un homme sortie de l'obscurité et se posta à coté du général. C'était un homme grand, presque aussi grand que les kanigs. Mais surtout très imposant. Pas que de corpulence (quoi que, ses bras faisaient tout de même la même taille que le torse de Mal), mais un aura oppressant se dégageait de lui. C'était si intense que Mal tressaillit malgré lui. Mais le plus impressionnant étaient ses yeux. Des yeux complètement blanc, sans pupilles, mais qui fixaient et transperçaient Mal de toute part.

« -Voici mon premier commandant, Boby. Ne fait pas trop attention à lui, il adore faire peur aux gens. »

Boby, toujours en train de fixer Mal, sourit. Un sourire plus inquiétant que toute une horde de kanigs réunie. Enfin il déclara :

« -Bon, on va pas y passer la nuit. Si t'es encore là, c'est parce que notre « merveilleux » général te protège. Pour le moment. Alors maintenant tu vas hôter gentiment ta capuche  avant que ça finisse mal pour toi, okay ?!

Boby commença à dégainer l'épée qu'il avait à la ceinture (un sacré morceau, qui pourrait trancher un homme en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire), mais Mal-frah l'interrompit :

-Calme toi, n'oublie pas où tu es. Ce n'est pas un champs de bataille ici. Laisse le s'en occuper lui-même. »

Elle regarda intensément Mal, qui comprit alors que peu de possibilités s'offraient à lui. Paniqué, il commença à se lever et  à reculer :

« -Non,non, je ne veux pas... je ne sais même pas ce qu'il pourrait arriver....

C'est alors que Boby sauta agilement pardessus la table et commença à s'approcher de lui, et déclara sur un ton enjoué :

-Bon hé bien, on va utiliser la manière forte ! »

Il se rua alors sur Mal tout en dégainant rapidement son épée. Mais avant qu'il n'ai pus atteindre sa cible, une violente impulsion le fit voler de l'autre coté de la salle, tout en emportant la table avec lui. Mal-frah évita la table sans aucun mal et se dirigea vers le coin de la pièce, là où elle pourrait observer la scène sans pour autant être impliqué dans l'affrontement. Boby se releva, sans avoir l'air d'avoir subit le moindre dommage, et fit craquer sa tête dans un bruit sourd :

« Hé bien, tu cache bien ton jeu petit »

Devant lui, un aura turquoise entourait Mal et ses yeux brillait intensément. Boby, avec un geste expert, fit tournoyer son épée et envoya une énorme onde de choc qui aurait envoyé valser une montagne. Mais avant que cela ne touche Mal, il avait disparu dans une gerbe d'étincelles bleu et se retrouva derrière son adversaire. Sans se retourner, celui-ci frappa avec un coup tellement puissant que la pression de l'air autour des combattants augmenta de façon exponentielle. L'épée s’arrêta et, pensant avoir atteint sa cible, le commandant sourit. Cependant lorsqu'il se retourna, il vit une sorte de portail turquoise où disparaissait son épée. Il en vit un autre prêt du sol, a quelques mètres, ou la pointe de son épée en sortait et s'était plantée dans le marbre.

« intéressant. Tu n'es peut être pas si minable que ça en f... »

Mais le jeune Mal ne lui laissa pas le temps de finir. Il asséna un puissant coup de pied latéral vers le sol et disparut de nouveau. Boby encaissât le coup sans broncher, mais lorsqu’il se retourna pour chercher son adversaire, il vit trop tard un énorme serpent bleu électrique lui arrivé dessus, et se retrouva projeté plusieurs mètres en arrière. En relevant la tête, il vit un portail bleu juste devant lui, et un poing le traversa pour le frapper en plaine face, et a plusieurs reprises. Il encaissa et avant que Mal puisse le retirer, Boby attrapa son bras et tira de toute ses forces. Son adversaire traversa le portail et se retrouva devant le Iop, qui lui asséna un magistral coup de boule.

Sonné, Mal recula et commença à créer un portail devant lui. Cependant son adversaire ne lui en laissa pas le temps : un énorme éclair de puissance toucha Mal à l'épaule, qu'il eu a peine le temps d'esquiver en passant dans un portail pour ne pas subir de plus gros dégâts. Se retrouvant au fond de la pièce derrière une des statues féminine, il commença à se soigner avant que la statue de s’effondre au-dessus de lui, coupé net en deux par le Iop. La force Brut ne fonctionnait pas contre ce mastodonte, donc Mal changea de tactique : il créa plusieurs portails dans la pièce et se déplaca des uns aux autres à la vitesse de la lumière, tout en lança en même temps des rayons d'énergies sur son adversaire.

Comprenant son manège, le Iop concentra toute sa puissance et envoyer toute sa colère à travers le portail. Mal fut obliger de fermez ceux-ci pour éviter le coup, et se retrouva vulnérable en face de son adversaire. Ne lui laissant pas le temps de réfléchir, Boby se jeta sur lui prêt à asséner son épée. Mais une flèche venue de nul part percuta la lame et l'envoya hors de portée du guerrier. Les deux hommes tournèrent la tête en direction du général, qui avait déjà abaissé son arc.

« Cela suffit. J'en ai apprit assez sur tes capacités. En effet, tu maîtrise des pouvoirs inconnus de notre monde, mais toutefois dangereux. Tu as un potentiel énorme pour pouvoir rivaliser ainsi avec mon meilleur guerrier, même si l'issue du combat était certaine. Il est maintenant temps de nous montrer ce que tu cache sous ta capuche, que l'on puisse enfin comprendre d'où te vient tout ce pouvoir, et aussi te rendre ta mémoire. »

Les yeux de Mal reprirent leur couleur original et son aura disparut. Il voulut ouvrir la bouche mais le regard impénétrable de l'archère l'en dissuadât. Elle était beaucoup trop puissante pour espérer échapper à sa demande, et lui-même était exténué après la confrontation qu'il venait de faire, même si il ne savait toujours pas d'où lui venait tous ce pouvoir. Il regarda son adversaire qui, lui, ne semblait pas du tout affecté par leurs combat. Au contraire, il paraissait plus heureux qu'autre chose, car il souriait.

Résigné, Mal portât doucement ses mains à sa capuche et la baissa lentement. Lorsque sa tête fut complètement dégagé, il la releva et regarda tour à tour Mal-frah et Boby, qui le dévisageaient avec un air déconcerté. On pouvais lire sur leurs visages un mélange d’émerveillement et de surprise.

« Que...Quoi ? Pourquoi me regardez vous comme ça ? »

Et à ce moment, Mal regarda son reflet dans la lame du Iop, et ne pus retenir un cri de surprise.

Chapitre 4 : Une découverte inattendue


Des ailes !

Il avait des ailes ! Pas des ailes normal, comme un oiseau ou Malvyn, mais des petites ailes bleues électriques qui se mouvaient nonchalamment au dessus de ses oreilles. Estomaqué par cette découverte, Mal en tomba à la renverse. Il s'attendait à tout sauf à ça !

Cela avait l'air d’être aussi le cas de ses interlocuteurs, car Boby avait perdu son sourire carnassié, et Mal-frah le regardait avec un air éberlué. Un silence oppressant c'était installé dans la pièce, jusqu’à ce que le commandant s'approche de Mal avec l'intention de toucher les ailes d'énergie. Au même moment l'archère s'écria :

- « Arrête !! On ne sait pas ce que cela pourrait provoquer !! »

Mais trop tard, le Iop avait déjà approcher sa main, qui traversa l'aile sans rencontrer de résistance. Mais à ce moment, quelque chose se déclencha dans l'air. Il commença à crépiter, et le guerrier recula de quelques pas. La pièce s'assombrit, et l'air semblait aspirer par les deux ailes. Le mobilier commença à voler dans la pièce, et Mal pris de panique, rampa sur le sol de peur des événement à venir. A l'inverse, la cratte semblait subjugué par ce qui se passait, et ses yeux brillaient d'impatience.

A la surprise de tous, une sorte de portail comme ceux de Mal apparu au dessus de sa tête, et commença à tourner de plus en plus vite sur lui-même. De plus en plus anxieux, Mal perdait tout ses moyen, ne sachant que faire. Mais à ce moment, un message dans une langue inconnue sortie du portail, et après avoir fait le tour de la pièce, celui-ci s’engouffra à toute vitesse dans les yeux du pauvre Mal. Cependant il ne ressentie aucune douleur. Au contraire, c'était comme une vague salvatrice qui le faisait redevenir lui-même.

Immobiles, les serviteurs de la Matriarche purent observer dans les moindres détails ce phénomène unique. En effet, Mal flottait à quelques centimètres du sol, les yeux complètement turquoise, et les bras écarté comme si il appelait le message à lui. Totalement en transe, Mal ne se rendait plus compte de ce qui l'entourait, mais on voyait le bonheur s'afficher sur son visage.

Après plusieurs secondes, l'air redevint normal, et la pièce retrouva sa clarté originel. Mal se posa doucement sur le sol et, le sourire au lèvre, déclara devant une assistance éberlué :

« Ca y est, je me souviens ! ».


Dernière édition par Mal-frah le Sam 18 Juil - 15:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita-brak
Impératrice Des Ombres
Impératrice Des Ombres
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 20
Date d'inscription : 24/08/2014

Feuille de personnage
Classe: Cra
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Anita-brak

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 15:22

study

J'adore ton histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 17:26

Ha merci ça fait plaisir !

Je vais essayer de faire la suite de l'histoire lorsque j'aurais un peu d'inspiration !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita-brak
Impératrice Des Ombres
Impératrice Des Ombres
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 20
Date d'inscription : 24/08/2014

Feuille de personnage
Classe: Cra
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Anita-brak

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 17:48

De rien Smile

En plus c'est super bien écrit *o*
Hâte de lire la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Mer 17 Juin - 19:29

Le Chapitre deux a été mis directement avec le premier. Si après ca fait un message trop long j'écrirai la suite sur un autre message plutôt que dans le même.

Il se passe pas grand chose non plus mais c'est histoire d'intégrer le contexte et présenter un peu la dreamteam Malou :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita-brak
Impératrice Des Ombres
Impératrice Des Ombres
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 20
Date d'inscription : 24/08/2014

Feuille de personnage
Classe: Cra
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Anita-brak

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Jeu 18 Juin - 15:42

study

La suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Jeu 18 Juin - 23:07

Chapitre 3 ajouté : enfin un peu de combat Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita-brak
Impératrice Des Ombres
Impératrice Des Ombres
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 20
Date d'inscription : 24/08/2014

Feuille de personnage
Classe: Cra
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Anita-brak

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Ven 19 Juin - 8:31

Nyaaaaa study

La suite la suite Very Happy
(oui j'suis accro, mais c'est trop bien Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mal-frah
Real Ruffy
Real Ruffy
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 21
Localisation : besancon
Date d'inscription : 28/05/2013

Feuille de personnage
Classe: Eliotrope
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Mal-faiteur/Mal-Frah/Boby-ganja/Dr-Malvyn/Frah-Kas

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Sam 18 Juil - 15:50

Voila le chapitre 4 !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita-brak
Impératrice Des Ombres
Impératrice Des Ombres
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 20
Date d'inscription : 24/08/2014

Feuille de personnage
Classe: Cra
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Anita-brak

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Jeu 23 Juil - 11:41

study

La suite Very Happy
(J'aime trop ton histoire :p )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitchok
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4502
Age : 32
Localisation : Toulouse (bordeaux), France
Date d'inscription : 15/11/2006

Feuille de personnage
Classe: Osamodas
Niveau:
200/200  (200/200)
Nom IG: Baobarb, Nayota, Niarop, Volk, Kalagwan, Rhepar, Rubber, Graham, NIarop

MessageSujet: Re: L'homme sans passé   Jeu 23 Juil - 15:37

ho putain j'ai pas lu je lis je te dirai ! bravo en tout cas!

_________________

Dofusément votre, Mitchok.
Le multi-comptes c'est le mal !
On est des agitateurs, des provocateurs, mais tous un gros coeur, nous sommes les Ruff Ryders !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rr-jiva.darkbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme sans passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme sans passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuit 6 - L'homme sans nez
» L'homme sans visage
» Sondage n°17
» Dark-Angel , une fille sans passé...[validée]
» L'homme sans peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pour les Ruffies par les Ruffies :: Le Jeu :: Au coin du feu...-
Sauter vers: